Note sur le rapport de branche – CCNEAC 2012

Les syndicats d’employeurs négociateurs de la CCNEAC (CPDO, PROFEDIM, SCC, SMA, SNSP, SYNAVI, SYNOLYR, SYNDEAC) sont tenus, conventionnellement, de remettre chaque année aux syndicats de salariés un rapport de branche faisant état de l’emploi dans la branche. Cela notamment en vue de la NAO (négociation annuelle obligatoire des salaires).

Pour la deuxième année, Audiens a réalisé ce rapport, sur la base des éléments recueillis dans le cadre de la gestion de la retraite complémentaire d’entreprises relevant de la CCNEAC, les DADS-U (pour les entreprises qui l’établissent) et d’un questionnaire adressé à toutes les entreprises du secteur (1015 réponses sur près de 5000 sollicitations). Il intègre des indicateurs destinés à alimenter le suivi de l’accord sur l’égalité professionnelle signé le 3 juillet 2011.

4 803 structures ont été examinées pour plus de 640 M€ de masse salariale brute. Un quart de ces structures adhère à un des huit syndicats d’employeurs signataires de la CCNEAC.

Côté Musiques Actuelles, le rapport analyse 81 scènes (conventionnées ou non) et 82 diffuseurs, producteurs, tourneurs (hors lieux et festivals), qui représentent une masse salariale de 25 629 K€ (4% de la masse salariale totale).

79% des adhérents du SMA qui appliquent la CCNEAC ont répondu à ce questionnaire (contre 22% à l’échelle de la branche), ce qui implique donc que les éléments du rapport de branche sont relativement fiables pour les structures du SMA.

A retenir :  
– 94 000 salariés ont été déclarés en 2011 par les entreprises artistiques et culturelles. 41 % sont des femmes et 59 % sont des hommes.
– La filière artistique concentre 30 % de la masse salariale de la branche (administration-production 28%, technique 27%, communication/RP 15%).
– On dénombre 40 % de femmes et 60 % d’hommes salariés dans la branche. En CDI,  les femmes représentent 56% des effectifs, 55% des heures payées et 50% des salaires bruts. Elles sont 24 % dans la filière technique et 71 % dans la filière administration-production.
Presque la moitié des heures (48 %) et de la masse salariale (45 %) déclarées par les entreprises de la branche concernent des CDD (y compris CDDU).
– En effectif, le CDI est très minoritaire : 3% dans l’artistique, 49% dans l’administration-production, 29% dans la communication/RP, 11% dans le technique.
– La répartition des genres artistiques dans les entreprises (selon les déclarations des questionnaires) indique que le théâtre reste le genre le plus proposé (35%), devant la musique classique (16%) et les musiques actuelles (14%). Arrivent ensuite la danse (10%), les arts de la rue (4%) et le cirque (3%).
– Les charges de personnel représentent en moyenne 54% des charges d’exploitation (43% dans les Smac).
– La moitié des entreprises déclare avoir bénéficié d’aides à l’emploi en 2010, pour un montant médian de 13 867 € (79% des Smac pour 23 424€)
– 38 % des structures ont mis en place des actions de formation en 2010 (71% des Smac).
– 17% ont procédé à une revalorisation collective hors NAO (22% des Smac) et 28% ont procédé à une revalorisation individuelle (34% des Smac).

Suite à ce rapport de branche général, un rapport de branche propre aux entreprises adhérentes du SMA va prochainement être adressé au SMA. Celui-ci nous permettra d’avoir des données fiables sur les entreprises adhérentes, de les comparer aux entreprises de la branche et également de comparer les données dans la durée.

Gilles Garrigos, Directeur de La Tannerie / La Truffe et les Oreilles – Bourg en Bresse, Référent de la Commission Négociations Collectives.

Télécharger le rapport de branche complet : cliquez ici

,