Création d’une prime pour les employeurs embauchant des jeunes en contrats de professionnalisation

Les entreprises qui embauchent un jeune de moins de 26 ans, en contrat de professionnalisation, peuvent désormais prétendre à une aide de 1 000 ou 2 000 euros.

L’aide est ouverte aux employeurs, quelle que soit la taille de leur entreprise, qui embauchent en contrat de professionnalisation, entre le 24 avril 2009 et le 30 juin 2010, des jeunes âgés de moins de 26 ans au jour de la signature du contrat. La durée effective de ce contrat doit être supérieure à un mois. L’aide est également ouverte en cas de transformation d’un contrat de professionnalisation à durée déterminée conclu avant le 24 avril 2009, en contrat de professionnalisation à durée indéterminée.

Sont exclues du bénéfice de ce dispositif, les entreprises :

–           ayant procédé, dans les 6 mois précédant l’embauche, à un licenciement économique sur le poste pourvu par le recrutement ;

–           ayant rompu un contrat de travail avec le même salarié postérieurement au 24 avril 2009.

De plus, pour être admis au bénéfice de l’aide, l’employeur doit être à jour de ses obligations déclaratives et de paiement des cotisations et contributions de sécurité sociale ou d’assurance chômage.

Le montant de l’aide est de :

–           1 000 euros pour les salariés à temps plein ayant le bac ou un niveau supérieur ;

–           2 000 euros pour ceux titulaires d’un diplôme, d’un titre ou d’une formation inférieure au bac.

Pour les salariés à temps partiel, le montant de l’aide est calculé en proportion du temps de travail effectif.