Le secteur du spectacle vivant est exposé à de nombreuses contraintes qui impactent les conditions d’exercice de l’activité : temps de travail (nuit, week-end, jours fériés…), précarité (intermittence du spectacle, logique de projet et recours important au CDD), intensité du travail ( festival, création…), faiblesse du dialogue social (absence de CSE dans plus de 94% des entreprises du secteur), effondrement des frontières entre vie professionnelle et vie privée…

Plusieurs projets et initiatives fournissent des clefs et des ressources pour s’emparer de ces enjeux. Après avoir initié un parcours d’accompagnement à la fonction de direction d’un lieu de musiques actuelles avec la FEDELIMA et le soutien du CNM, le SMA réaffirme avec le projet Pacte EMMA son engagement pour renforcer l’attractivité des métiers de la musique. 

LES PROJETS & ENGAGEMENTS

✹ Le parcours d’accompagnement à la direction d’un lieu de musiques actuelles

Après deux ans de pandémie et malgré une reprise certaine des activités, le secteur des musiques actuelles doit faire face à de nouvelles et nombreuses problématiques. Parmi elles, nous pouvons observer d’importantes difficultés de recrutement dans l’ensemble de la filière. Afin d’endiguer ce manque d’attractivité, la FEDELIMA et le SMA ont décidé de lancer depuis novembre 2022, en partenariat avec le Centre National de la Musique (CNM), un parcours d’accompagnement dédié à la fonction de direction d’un lieu de musiques actuelles. Après une première édition réservée aux directions déjà en poste, la FEDELIMA et le SMA, ont décidé pour l’année 2023-2024, avec l’appui du CNM, de renouveler ce parcours en l’ouvrant aux personnes qui aspirent à cette fonction. L’objectif de ce dernier est de faciliter l’accès et la prise de poste des futures et nouvelles directions pour les personnes qui aspirent à accéder à cette fonction, mais aussi de permettre la remise en perspective des pratiques des personnes déjà en poste en renforçant leurs compétences dans les domaines clés de la fonction de direction.

✹ Le Pacte EMMA – Pour une Action Collective dans le Travail et l’Emploi : Ensemble, repensons les Métiers des Musiques Actuelles.

Le SMA est l’heureux lauréat de l’appel à projets du Fonds pour l’Amélioration des Conditions de Travail 2023 « Améliorer l’attractivité des entreprises en agissant conjointement sur les conditions de travail et d’emploi » !

Avec cette aide du FACT mais également de l’AFDAS, d’Audiens, du Centre national de la musique, du ministère de la Culture et de Thalie Santé, le SMA va lancer en 2024 une expérimentation ambitieuse centrée sur l’amélioration des conditions de travail dans le secteur des musiques actuelles : le Pacte EMMA – Pour une Action Collective dans le Travail et l’Emploi : Ensemble, repensons les Métiers des Musiques Actuelles.

Pendant deux ans, 21 entreprises représentatives de la filière bénéficieront d’un accompagnement individuel et collectif pour réfléchir et agir en faveur de l’amélioration des conditions de travail.

A l’issue de ces deux ans, les participant·es au projet formaliseront les enseignements de cette expérimentation et proposeront une boîte à outils destinée à transmettre l’expérience acquise au-delà du secteur des musiques actuelles : vidéos, fiches pratiques, podcasts…

Le Pacte EMMA a été lancé en février 2024 à l’occasion d’un Hackathon de deux jours afin de travailler collectivement vers un nouvel équilibre en améliorant les conditions de travail et l’emploi !


Découvrir la vidéo de présentation du Pacte EMMA

LES RESSOURCES

✹ Podcast : Perte d’attractivité des métiers du spectacle : Pourquoi un tel désenchantement ? Et comment y remédier ?

Retrouvez ci-dessous l’enregistrement de la table ronde organisée aux Rencontres Transmusicales de Rennes 2024 est disponible !

Depuis la crise sanitaire, le spectacle vivant est, comme beaucoup de secteurs économiques, en tension. Premier site d’offres d’emploi du secteur culturel, ProfilCulture a constaté une baisse de 25 % du nombre moyen de candidatures par annonce entre 2019 et 2023. Si cette baisse a touché de façon plus ou moins équivalente tous les secteurs du domaine culturel, certains métiers sont bien plus touchés que d’autres. Il en va ainsi des métiers de l’administration, de la gestion et du juridique qui enregistrent par exemple une baisse de 117 % du nombre de candidatures. Comment expliquer cette désaffection des salariés ? Et surtout que peut-on faire pour l’enrayer et leur donner envie de rester ou de venir travailler dans le spectacle ?
Les travaux de Coralie Perez sur la perte de sens au travail d’une part et de Simon Cottin-Marx sur les désillusions du travail associatif d’autre part nous donneront des clés de compréhension de cette grande vague de départs à laquelle le monde culturel fait face depuis le Covid. La connaissance sectorielle de Micheline Tribbia qui a accompagné nombre d’acteurs culturels sur des questions d’organisation et de conditions de travail viendra compléter ce diagnostic et nous permettra d’identifier des pistes d’action pour améliorer la qualité de vie et des conditions de travail qui reste selon nous le meilleur levier d’attractivité et de fidélisation des salariés.

Intervenant·es :
Simon Cottin-Marx, sociologue et chercheur associé du laboratoire Techniques, territoires et sociétés
Coralie Perez, économiste, ingénieure de recherche au Centre d’économie de La Sorbonne
Micheline Tribbia, ergonome et fondatrice de Travail en scène
Modération : Laëtitia Coquelin, directrice adjointe du SMA


✹ Plaidoyer pour la qualité de vie et des conditions de travail (QVCT)

Le 19 juin dernier, dans le cadre de la 5e édition de la rencontre prévention des risques dans le spectacle vivant, près de 300 professionnels se sont investis durant une après-midi entière pour livrer leurs pensées et leurs observations. De manière collective, ils ont répondu à cette question : « Quelles sont les conditions nécessaires pour faire du bon travail dans le secteur du spectacle ».

Ce plaidoyer est le fruit de leur travail. Il se compose de 18 propositions qui reflètent les attentes des professionnels.

QVCT : un nouveau référentiel Anact pour comprendre les 10 idées clés

L’Anact (Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail) est identifiée comme un acteur ressource pour guider et promouvoir ce type de démarches, en s’appuyant sur les nombreuses interventions qu’elle mène auprès d’entreprises et administrations depuis plus de 10 ans. À ce titre, l’Agence vient d’éditer un nouveau référentiel qui rassemble 10 idées-clés sur la QVCT, ses principales ambitions, les repères méthodologiques ainsi que les sujets à traiter pour déployer de telles démarches. Ce webinar est une présentation du référentiel qui s’adresse en priorité aux directions et représentants du personnel, mais aussi aux organismes qui les accompagnent. En 20 pages, il propose un cadre souple d’action dans lequel les entreprises peuvent construire la démarche adaptée à leurs moyens et ambitions. Une entreprise du secteur du spectacle vivant y témoigne de l’apport du référentiel dans la conduite de démarches QVCT. (inscription gratuite)